Présentation

  • : Le blog de faune-flore-vuesparalain
  • Le blog de faune-flore-vuesparalain
  • : Bonjour J'ai eu mon premier reflex à 12 ans (un praktica )que j'ai toujours d'allieur. Et depuis 2009 je pratique la photos animaliéres avec un canon 550d et un zoom sigma 150/500 mm , ensuite j'ai fait l'acqusition d'un objectif canon 400mm(focale fixe) qui est nettement supérieure au sigma ( un piqué assez remarquable) J'ai aussi construit un affût dans un verger se qui me permet de faire de nombreux clichés pendant l'hiver.J'espère que mes photos vous plairons et j'attend vos critiques
  • Contact

Rechercher

Traducteur

Archives

Pages

compteur visiteurs

Catégories

24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 07:55

Suite à une mise à jour d'overblog j'ai perdu beaucoup d'avantages dont l'inscription à la newsletter, pour remédier à ce problème je passe sur elkablog
Pour continuer à suivre mes parutions il faudra se rendre sur le blog photos Alain. Pour ceux qui le veulent ils pourront s'inscrire à la newsletter

mon nouveau blog ici

Si vous voulez utiliser les photos du blog il faut prendre contact avec le propriétaire des photos

Email: misterboboss@sfr.fr

Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 00:00

Localement appelé l'oiseau de la pluie ou encore pleu pleu ,le pic vert est de la grosseur d'un geai, il a un plumage vert et jaune. Les plumes de la tête forment une sorte de béret d'un rouge éclatant. Chez le mâle, de chaque côté du bec .une tache rouge encadrée de noir dessine une moustache. Celle-ci est entièrement noire chez la femelle. Les jeunes sont colorés a peu près comme les adultes, mais le plumage est fortement tacheté et barré. 

- D'autres piverts ici

* Commentaire provenant de  "oiseau .net "

Le pivert (Picus viridis - European Green Woodpecker )
Le pivert (Picus viridis - European Green Woodpecker )
Le pivert (Picus viridis - European Green Woodpecker )
Le pivert (Picus viridis - European Green Woodpecker )
Le pivert (Picus viridis - European Green Woodpecker )
Le pivert (Picus viridis - European Green Woodpecker )
Le pivert (Picus viridis - European Green Woodpecker )
Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des plumes
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 00:30

Le rougegorge familier est aisément reconnaissable avec sa poitrine et la face rouge orangé, contrastant avec les parties inférieures blanchâtres. Les parties supérieures son brun-vert-olive, ainsi que lles ailes et la queue

Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Le rougegorge (Erithacus rubecula - European Robin)
Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des plumes
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 00:41

Pour d'autres photos ici

La vie dissolue du troglodyte polygame.  D'avril à juillet, deux périodes de couvaison vont se succéder.  Le mâle se place à côté d'un nid, et chante pour attirer la femelle, laquelle visite l'ensemble des habitats préalablement construits par le troglodyte, en compagnie de celui-ci, avant de choisir celui dans lequel elle déposera quelques plumes, signe qu'elle consent à y habiter. Elle y pondra, parfois après quelques semaines, 5 à 8 oeufs blanchâtres tachetés de brun-rouge. L'incubation dure une quinzaine de jours. Pendant que la femelle couve, elle ne reçoit aucune nourriture du mâle, qui fait la cour à d'autres femelles afin qu'elles occupent ses autres nids. En revanche, les petits de chaque femelle seront pris en charge par le mâle. L'envol des oisillons réclamera 16 à 17 jours, et leur émancipation se fera à l'issue d'une période de 23 à 28 jours . Lorsque le nid est relativement bas, et qu'un oisillon en tombe, celui-ci est capable d'y remonter en s'agrippant à un tronc avec ses ongles, et en évoluant tel une perruche. Parfois, la femelle, lors de la seconde couvaison, quitte le "domicile conjugal", et part avec un autre mâle.
La vie dissolue du troglodyte polygame.  D'avril à juillet, deux périodes de couvaison vont se succéder.  Le mâle se place à côté d'un nid, et chante pour attirer la femelle, laquelle visite l'ensemble des habitats préalablement construits par le troglodyte, en compagnie de celui-ci, avant de choisir celui dans lequel elle déposera quelques plumes, signe qu'elle consent à y habiter. Elle y pondra, parfois après quelques semaines, 5 à 8 oeufs blanchâtres tachetés de brun-rouge. L'incubation dure une quinzaine de jours. Pendant que la femelle couve, elle ne reçoit aucune nourriture du mâle, qui fait la cour à d'autres femelles afin qu'elles occupent ses autres nids. En revanche, les petits de chaque femelle seront pris en charge par le mâle. L'envol des oisillons réclamera 16 à 17 jours, et leur émancipation se fera à l'issue d'une période de 23 à 28 jours . Lorsque le nid est relativement bas, et qu'un oisillon en tombe, celui-ci est capable d'y remonter en s'agrippant à un tronc avec ses ongles, et en évoluant tel une perruche. Parfois, la femelle, lors de la seconde couvaison, quitte le "domicile conjugal", et part avec un autre mâle.
La vie dissolue du troglodyte polygame.  D'avril à juillet, deux périodes de couvaison vont se succéder.  Le mâle se place à côté d'un nid, et chante pour attirer la femelle, laquelle visite l'ensemble des habitats préalablement construits par le troglodyte, en compagnie de celui-ci, avant de choisir celui dans lequel elle déposera quelques plumes, signe qu'elle consent à y habiter. Elle y pondra, parfois après quelques semaines, 5 à 8 oeufs blanchâtres tachetés de brun-rouge. L'incubation dure une quinzaine de jours. Pendant que la femelle couve, elle ne reçoit aucune nourriture du mâle, qui fait la cour à d'autres femelles afin qu'elles occupent ses autres nids. En revanche, les petits de chaque femelle seront pris en charge par le mâle. L'envol des oisillons réclamera 16 à 17 jours, et leur émancipation se fera à l'issue d'une période de 23 à 28 jours . Lorsque le nid est relativement bas, et qu'un oisillon en tombe, celui-ci est capable d'y remonter en s'agrippant à un tronc avec ses ongles, et en évoluant tel une perruche. Parfois, la femelle, lors de la seconde couvaison, quitte le "domicile conjugal", et part avec un autre mâle.
La vie dissolue du troglodyte polygame.  D'avril à juillet, deux périodes de couvaison vont se succéder.  Le mâle se place à côté d'un nid, et chante pour attirer la femelle, laquelle visite l'ensemble des habitats préalablement construits par le troglodyte, en compagnie de celui-ci, avant de choisir celui dans lequel elle déposera quelques plumes, signe qu'elle consent à y habiter. Elle y pondra, parfois après quelques semaines, 5 à 8 oeufs blanchâtres tachetés de brun-rouge. L'incubation dure une quinzaine de jours. Pendant que la femelle couve, elle ne reçoit aucune nourriture du mâle, qui fait la cour à d'autres femelles afin qu'elles occupent ses autres nids. En revanche, les petits de chaque femelle seront pris en charge par le mâle. L'envol des oisillons réclamera 16 à 17 jours, et leur émancipation se fera à l'issue d'une période de 23 à 28 jours . Lorsque le nid est relativement bas, et qu'un oisillon en tombe, celui-ci est capable d'y remonter en s'agrippant à un tronc avec ses ongles, et en évoluant tel une perruche. Parfois, la femelle, lors de la seconde couvaison, quitte le "domicile conjugal", et part avec un autre mâle.
La vie dissolue du troglodyte polygame.  D'avril à juillet, deux périodes de couvaison vont se succéder.  Le mâle se place à côté d'un nid, et chante pour attirer la femelle, laquelle visite l'ensemble des habitats préalablement construits par le troglodyte, en compagnie de celui-ci, avant de choisir celui dans lequel elle déposera quelques plumes, signe qu'elle consent à y habiter. Elle y pondra, parfois après quelques semaines, 5 à 8 oeufs blanchâtres tachetés de brun-rouge. L'incubation dure une quinzaine de jours. Pendant que la femelle couve, elle ne reçoit aucune nourriture du mâle, qui fait la cour à d'autres femelles afin qu'elles occupent ses autres nids. En revanche, les petits de chaque femelle seront pris en charge par le mâle. L'envol des oisillons réclamera 16 à 17 jours, et leur émancipation se fera à l'issue d'une période de 23 à 28 jours . Lorsque le nid est relativement bas, et qu'un oisillon en tombe, celui-ci est capable d'y remonter en s'agrippant à un tronc avec ses ongles, et en évoluant tel une perruche. Parfois, la femelle, lors de la seconde couvaison, quitte le "domicile conjugal", et part avec un autre mâle.

La vie dissolue du troglodyte polygame. D'avril à juillet, deux périodes de couvaison vont se succéder. Le mâle se place à côté d'un nid, et chante pour attirer la femelle, laquelle visite l'ensemble des habitats préalablement construits par le troglodyte, en compagnie de celui-ci, avant de choisir celui dans lequel elle déposera quelques plumes, signe qu'elle consent à y habiter. Elle y pondra, parfois après quelques semaines, 5 à 8 oeufs blanchâtres tachetés de brun-rouge. L'incubation dure une quinzaine de jours. Pendant que la femelle couve, elle ne reçoit aucune nourriture du mâle, qui fait la cour à d'autres femelles afin qu'elles occupent ses autres nids. En revanche, les petits de chaque femelle seront pris en charge par le mâle. L'envol des oisillons réclamera 16 à 17 jours, et leur émancipation se fera à l'issue d'une période de 23 à 28 jours . Lorsque le nid est relativement bas, et qu'un oisillon en tombe, celui-ci est capable d'y remonter en s'agrippant à un tronc avec ses ongles, et en évoluant tel une perruche. Parfois, la femelle, lors de la seconde couvaison, quitte le "domicile conjugal", et part avec un autre mâle.

Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des plumes
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 00:03

 Voici une série de  photos de ce drôle de champignon faites au mois d'aout

Ce champignon pousse principalement sous les épicéas.

Ce champignon pousse principalement sous les épicéas.

Au départ, il se forme un oeuf qui s'ouvre en se déchirant.  Il apparaît alors de 5  à 9 lobes se repliant sur eux-mêmes.

Au départ, il se forme un oeuf qui s'ouvre en se déchirant. Il apparaît alors de 5 à 9 lobes se repliant sur eux-mêmes.

 A ce stade, le champignon a la forme d'une "étoile"

A ce stade, le champignon a la forme d'une "étoile"

La partie périphérique, de couleur crème, se compose de 6 à 9 branches qui ont la particularité de se recroqueviller par temps sec et de soulever  le champignon au-dessus du sol

La partie périphérique, de couleur crème, se compose de 6 à 9 branches qui ont la particularité de se recroqueviller par temps sec et de soulever le champignon au-dessus du sol

Les spores contenus dans l'oeuf central (de couleur ocre à maturité) pourront être disséminés.l

Les spores contenus dans l'oeuf central (de couleur ocre à maturité) pourront être disséminés.l

Ce curieux petit champignon n'a absolument aucun intérêt alimentaire.

Ce curieux petit champignon n'a absolument aucun intérêt alimentaire.

Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des champignons
commenter cet article
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 00:28

La mésange bleue ma petite préféré des mésanges

Pour voir d'autres mésanges bleues c'est ici

La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.
La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.
La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.
La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.
La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.

La mésange bleue est présente dans presque tous les habitats dans les régions de feuillus, bois et jardins compris. Par contre, elle est absente dans les forêts pures de conifères. On peut la trouver en montagne jusqu'à 1200 mètres.

Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des plumes
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 12:48
JOYEUX NOËL A TOUS
Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 01:02

La mésange charbonnière est l’une des plus grandes de sa famille. Elle est reconnaissable à sa tête d’un bleu-noir luisant, ses joues blanches, son dos verdâtre et à son ventre jaune souligné d’une bande noire qui part du menton jusqu’à l'abdomen.Les yeux et le  bec  sont noirs, tandis que les pattes sont gris-bleu.

La Mésange Charbonnière  (Parus major)
La Mésange Charbonnière  (Parus major)
La Mésange Charbonnière  (Parus major)
La Mésange Charbonnière  (Parus major)
La Mésange Charbonnière  (Parus major)
Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des plumes
commenter cet article
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 00:41

C'est toujours une grande satisfaction de photographier l'écureuil roux surtout qu'il est très photogénique

Pour voir d'autres écureuils cliquez ici

L'écureuil d'Eurasie ou écureuil roux ( Sciurus vulgaris)
L'écureuil d'Eurasie ou écureuil roux ( Sciurus vulgaris)
L'écureuil d'Eurasie ou écureuil roux ( Sciurus vulgaris)
Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des poils
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 08:12

 

La pie bavarde un oiseau que j'ai déjà présentée.

Pour plus d'informations ,cliquez ici

 

 

La Pie Bavarde
La Pie Bavarde
La Pie Bavarde

 La pie bavarde vit dans les zones agricoles, les bosquets, les zones ouvertes ou légèrement boisées, les prairies et les abords des montagnes, les parcs et les jardins, même en ville. 

Repost 0
Published by faune-flore-vuesparalain - dans des plumes
commenter cet article